En seulement 4 mois grâce à Marjory, Électro Dépôt a lancé sa Marketplace de produits reconditionnés Reconomia. En savoir plus

Retour aux Podcasts

#11 • Décryptage de la marketplace de Orange Business Services

Article créé le 18 mars 2021, mis à jour le 29 septembre 2021 — 6 minutes

Voici un résumé de l’épisode 11 du Podcast “Les Experts Marketplace”. 

Vous voulez participer au podcast ? Contactez Alexandre AMIOT, alexandre@marjory.co

My Business Place est la marketplace BtoB d’Orange. Son objectif principal est d’aider les entreprises à se développer ainsi qu’à accélérer leur business en ligne.

Cet épisode suit les 4 grands thèmes abordés dans le Podcast. Dans un premier temps, nous discuterons du positionnement de la marketplace d’Orange ainsi que dans la stratégie de l'entreprise, puis, nous parlerons des vendeurs de la plateforme ensuite, nous aborderons la stratégie de recrutement des clients, puis nous finirons par les process de transaction et de vérification KYC / KYB.

La marketplace My Business Place

Tout d’abord, depuis plusieurs années, Orange Business Services possède une activité de développement de sites e-commerces et de marketplaces, notamment via son ESN Digital & Data. 

En 2020, pendant le premier confinement, la direction d’Orange a souhaité lancer un projet dont l’objectif est d’aider ses clients à surmonter la crise et à les aider également en sortie de crise. C’est pourquoi Orange va lancer prochainement (fin mars / début avril) sa marketplace : My Business Place.

L’objectif principal de cette plateforme est de faciliter et d’accélérer la digitalisation de ses clients, principalement issus du monde industriel.

Orange étant eux-mêmes intégrateurs de solution, ils ont essayé de mettre en place des solutions comme Magento pour leur marketplace, mais ont connu des difficultés avec l’interfaçage des process de la marketplace. Ils se sont ensuite tournés vers Uppler, une solution plus adaptée aux problématiques générales dues au lancement d’une marketplace. Ils ont également travaillés ensemble sur des fonctionnalités spécifiques.

Étant une plateforme de sourcing, My Business Place propose plusieurs services adaptés au BtoB. Par exemple, les vendeurs peuvent générer des devis, qui sont ensuite négociés entre le vendeur et l’acheteur avant sa transformation en commande. Les vendeurs peuvent également afficher une tarification différente en fonction de l’acheteur.

Les vendeurs

La marketplace se positionne sur le monde industriel en général ainsi que ses distributeurs.

Les vendeurs de la plateforme travaillent dans des secteurs très variés comme la production d’équipement et de matériel, ou l’industrie agroalimentaire, dans le médical, l’industrie pharmaceutique ou encore pour des magasins spécialisés (bricolage, navigation, pêche,...).

Ces secteurs industriels s’appuient sur plusieurs réseaux de distribution pour leur approvisionnement (grossistes, détaillants,...) et utilisent My Business Place comme un outil d’accélération de leur transformation digitale.

Deux typologies d’entreprise sont ciblées par la marketplace d’Orange : 

  • Les petites entreprises qui, la plupart du temps, subissent la crise liée au Covid-19. Ce ne sont pas des digital native et elles ont besoin d’un fort accompagnement lors de leur onboarding. C’est pourquoi Orange les accompagne dans la création de leur catalogue lors d’ateliers, où ils configurent ensemble une dizaine d’articles. Orange accompagne également ces petites entreprises lors de discussions stratégiques, notamment sur la présentation et la mise en avant des produits.
  • D’autres entreprises se sont également onboardées sur la marketplace d’Orange. Il s’agit des entreprises du haut du marché, qui travaillent souvent déjà avec d’autres marketplaces, qui s’onboardent à la recherche de trafic complémentaire à leur activité. Cette typologie d’entreprise permet également de rassurer les plus petites sur le succès attendu de la plateforme.

Est-il possible d’interfacer My Business Place avec un ERP ? Au lancement de la plateforme, la majorité des vendeurs feront face à un flux de commandes très raisonnable, ce qui permet aux vendeurs de gérer les commandes grâce à de simples fichiers.

Ensuite, pour les vendeurs avec un plus gros nombre de commandes, Orange met en place des API permettant de connecter le compte du vendeur à l’ERP qu'il utilise.

Les clients

La marketplace n’étant pas encore ouverte aux clients, la communication acheteur n’a pas encore commencé. Cependant, Orange compte sur un effet boule de neige au lancement de sa plateforme : en effet, les clients de la plateforme qui vont s’approvisionner chez un de ses fournisseurs sur la marketplace, voudront très probablement l’utiliser pour l’ensemble de leur approvisionnement. Ils vont donc encourager leurs différents fournisseurs à s'inscrire. Une fois inscrits, les fournisseurs en feront la promotion vers les autres clients,...

Les process de la marketplace

Pour lancer sa marketplace, Orange a besoin d’un PSP. Pour cela, ils ont choisi Webhelp Payment Services car ils travaillaient déjà ensemble dans le passé. Ils n’ont pas lancé  d’appel d'offres pour faire leur choix. De plus, Webhelp travaille déjà avec une vingtaine de marketplace en Europe ce qui a permis de rassurer Orange sur la qualité de leur service.

Concernant la collecte des éléments KYC et KYB, la collecte est simplifiée pour Orange. En effet, la majorité des clients présents sur la plateforme sont déjà connus d’Orange. La marketplace a donc facilement accès à beaucoup de données sur ses vendeurs, notamment la solvabilité de l’entreprise. Pour la lutte contre le blanchiment d’argent, c’est Webhelp, en tant que PSP qui s’en occupe.

Les acheteurs aussi ont une vérification KYC / KYB afin de limiter les impayés sur la plateforme. Par exemple, le paiement à échéance, n’est ouvert qu’aux clients connus, pas aux nouveaux clients.

La roadmap 2021

Tout d’abord, 2021 marquera l’ouverture de la marketplace aux clients fin mars ou début avril. De plus, de nouvelles fonctionnalités sortiront très prochainement comme la possibilité de déposer des appels d’offres, qui peuvent cibler certains ou tous les vendeurs de la marketplace 

Le multilinguisme est également une fonctionnalité envisagée. En effet, My Business Place évolue pour le moment dans un milieu franco-français mais cela pourrait rapidement intéresser des entreprises d’export.

Enfin, Orange souhaite créer, via sa marketplace, une grande communauté d' industries françaises.

crossmenuchevron-downarrow-rightchevron-left-circle