Pourquoi le catalogue est-il clé pour une marketplace ?

Notre expert qui prend la parole aujourd’hui est Guillaume Conrate, Consultant Marketplace chez Marjory. Ayant participé à un grand nombre de projets marketplace notamment celui de La Redoute et d’Auchan, Guillaume souhaite attirer votre attention sur l’importance du catalogue pour les marketplaces.

Tout d’abord, quelle est la différence entre un produit et une offre sur une marketplace ?

Dans la gestion d’une marketplace, il est essentiel de différencier la notion d’offre et de produit. La donnée produit contient les informations de description, de titre, d’image, d’attributs de navigation. La donnée d’offre, elle, vient notamment donner l’information liée au prix, au stock.

Sur une marketplace la donnée produit peut être commune à plusieurs vendeurs mais la donnée offre est, elle, toujours propre à un vendeur. Une marketplace peut donc proposer un catalogue de 10 000 produits, mais 100 000 offres.

Avec autant d’offres, leur conformité devient primordiale pour ne pas compliquer l’expérience utilisateur. En effet, sur une marketplace de produits, qu’elle soit BtoC ou BtoB, avoir des millions de produits peut rapidement compliquer l’expérience utilisateur. 

Il est important que les produits soient bien catégorisés, que les fiches produits aient un contenu de qualité et qu’elles comportent les mentions réglementaires.

Au lancement d’une marketplace, il est alors nécessaire d’établir un cahier des charges précis des attendus et de mettre en place une organisation capable de délivrer et suivre ces attendus.

Ensuite, la volumétrie de produits est un enjeu majeur de la marketplace. En effet, l’un des principaux avantages du modèle marketplace consiste à offrir à ses clients un catalogue de produits ou de services le plus large possible, le plus pertinent possible avec son audience afin de garder les clients captifs.

Le modèle marketplace permet d’assurer une profondeur de gamme que ne permettent pas les autres business models, tout en gardant une structure de coût maîtrisée.

C’est d’ailleurs le modèle marketplace qui a permis à Amazon de devenir le premier moteur de recherche produit au Etats-unis, devant Google !

En théorie, tout cela semble logique, mais comment gérer des millions de données provenant de sources différentes ?

L’utilisation d’un PIM permettra de concaténer les données provenant de diverses sources, dans l’optique de tirer les meilleures informations à afficher à l’utilisateur final, c’est-à-dire l’acheteur.  

Les points qu’il faut retenir :  

  • Les notions d’offre et de produit correspondent à des données différentes qu’il ne faut pas confondre.
  • Une marketplace propose un très grand nombre d’offres, il est donc important d’établir un cahier des charges très normé afin de pouvoir les catégoriser correctement.
  • Un des principaux avantages du modèle marketplace est la volumétrie de produits proposés.
  • L’utilisation de PIM permet de simplifier la gestion des données et ainsi d’afficher les meilleures informations à l’utilisateur final.

A très bientôt avec de nouveaux conseils, 

Les Experts Marketplace