En seulement 4 mois grâce à Marjory, Électro Dépôt a lancé sa Marketplace de produits reconditionnés Reconomia. En savoir plus

Retour au blog

Pourquoi la structuration des données produits est-elle importante pour une Marketplace ?

Cette publication est également disponible en : English (Anglais)

Pourquoi la structuration des données produits est-elle importante pour une Marketplace ?

La construction d’une taxonomie est un sujet central dans l’opération d’une Marketplace. En effet, il s’agit de la structure de référence de la catégorisation produit d’une Marketplace. En d’autres termes, lors de son onboarding, le vendeur s’appuie sur cette structure pour créer son catalogue et, par la suite, activer ses produits (ou services) en diffusant ses offres (prix / stocks).

Les Experts Marketplace, Emilie Queste, Consultante Fonctionnelle et Guillaume Bienfait, Product Manager chez Marjory vous proposent leurs conseils sur la taxonomie dans un contexte Marketplace. Ayant chacun participé à la construction et l’évolution de projets Marketplace, Emilie et Guillaume vous offrent des conseils sur la classification des fiches produits Marketplace.

Une fois le vendeur onboardé, il doit ajouter son catalogue dans le back-office de la Marketplace. La structuration du catalogue de la Marketplace doit être claire, pour permettre aux vendeurs tiers d’intégrer facilement leurs produits. Cette catégorisation a plusieurs avantages tels que :

  • Permettre aux nouveaux vendeurs de comprendre rapidement la catégorisation des produits utilisée par l’opérateur.
  • Fiabiliser le “rangement” des produits dans les catégories attendues.
  • Permettre de faciliter le e-merchandising.

Toutefois, l’opérateur de la Marketplace doit faire attention à sa manière de structurer la catégorisation des produits, notamment s’il dispose d’offres en propre. Dans un contexte de retail par exemple, elle doit être suffisamment large pour permettre aux vendeurs de vendre des produits différents de l’offre propre de la Marketplace : si la catégorisation correspond exclusivement à l’offre propre de l’opérateur, les vendeurs tiers risquent de ne pas trouver de catégories pour leurs produits. 

Aussi, une catégorisation très exigeante, aura un impact sur le temps effectif d’intégration des catalogues des vendeurs, ce qui peut amener de la friction et allonger le time-to-market des produits sur le front.

À contrario, si les informations demandées par la taxonomie ne sont pas suffisantes, un travail d’optimisation sera nécessaire de la part de l’opérateur pour permettre un bon affichage des produits sur le front de la Marketplace. Dans ce cas, le temps d’intégration sera également impacté. 

Pour vous éviter de perdre du temps, nos experts ont plusieurs conseils à vous livrer.
Tout d’abord, la catégorisation doit être la plus stable possible. C’est-à-dire qu’elle ne doit pas être modifiée régulièrement. Cela évitera à l’opérateur de devoir retravailler manuellement les produits, de demander des évolutions chez les marchands.

De plus, la catégorisation doit être différente de la structure de vente utilisée sur le front office de la marketplace. En effet, celle-ci doit être flexible et adaptable (création des catégories soldes, par exemple), là où la catégorisation doit garder une stabilité. 

Enfin, il est conseillé de penser sa taxonomie sur 3 niveaux maximum :  la famille de produit, la catégorie et la sous-catégorie. Vous pouvez également utiliser la taxonomie de grandes Marketplaces comme exemple lors de l’élaboration de la vôtre.

En ce qui concerne la qualité des fiches produits, l’idéal est de dresser une liste exhaustive des caractéristiques demandées aux vendeurs. Grâce à cela, les problèmes de données erronées ou le manque d’harmonisation entre les fiches produits seront évités. 

Enfin, vient la question de la responsabilité des parties prenantes. Une Marketplace est un espace mis à disposition des vendeurs tiers, leur proposant de la visibilité et du trafic. 

L’opérateur ne peut pas modifier les données des produits sans risque. En effet, si l’opérateur de la Marketplace modifie une fiche produit, la responsabilité est automatiquement transférée du vendeur vers l’opérateur de la Marketplace. Si une modification des données par la Marketplace est nécessaire, il est préconisé de l’officialiser par contrat, avec le vendeur.

Les points à retenir :

  • La création de votre structure produit est une étape importante, qui vous permettra d’optimiser votre travail et le temps de mise en ligne du catalogue des vendeurs. 
  • Vous pouvez utiliser une taxonomie existante, que vos vendeurs connaissent et maîtrisent déjà, pour simplifier l’onboarding de nouveaux vendeurs sur la Marketplace.
  • Vous pouvez automatiser toutes ces étapes, notamment grâce aux solutions de nos partenaires, déjà pré-intégrés dans Marjory.
crossmenuchevron-downarrow-rightchevron-left-circle