22 juillet 2021

Episode #17 du podcast « Les Experts Marketplace » – Décryptage de la marketplace HomeExchange

Voici un résumé de l’épisode 17 du Podcast “Les Experts Marketplace”. 

Vous voulez participer au podcast ? Contactez Alexandre AMIOT, alexandre@marjory.co

HomeExchange est une plateforme française d’échange de logements entre particuliers, leader mondial du secteur. 

Cet épisode suit les 3 grands thèmes abordés traditionnellement dans le podcast “Les Experts Marketplace”. D’abord, nous parlons de la proposition de valeur de HomeExchange en la resituant dans le marché dans lequel il évolue. Ensuite, nous revenons sur les clients, vendeurs et acheteurs de la marketplace, et enfin nous évoquons les transactions sur la plateforme HomeExchange. 

Le marché

HomeExchange est le leader mondial d’échange de maison. Charles-Edouard précise que la plateforme ne s’appuie pas sur le principe de réciprocité. En effet, aujourd’hui HomeExchange s’engage, via un système de points, à permettre des échanges sans réciprocité. HomeExchange, c’est aujourd’hui plus de 450 000 maisons, dans environ 159 pays dans le monde. Leur plus gros marché est la France, puis viennent les États-Unis. 

HomeExchange s’adresse aussi bien à des familles, qu’à des jeunes couples sans enfants, ou encore au seniors. En effet, la plateforme s’adresse à tous  les propriétaires ou locataires d’un logement. 

Le pain point le plus important de la plateforme est la gratuité. En effet, HomeExchange ne fait payer ses utilisateurs que lorsqu’ils sont certains de réaliser un échange, contrairement aux plateformes concurrentes, ou encore aux catalogues papiers, où il faut payer un abonnement pour accéder aux échanges. 

Charles-Edouard nous indique que la plateforme HomeExchange est faite pour toutes sortes de voyages, internationaux ou intra-nationaux et pour chaque type de clients.

Les clients sur la Marketplace HomeExchange.

Sur la plateforme HomeExchange on retrouve tous types de logements : des appartements standards comme des appartements luxueux. En moyenne, Charles-Edouard explique que les gens s’intéressent à des logements ressemblant au leur, du fait que les gens envisagent un échange réciproque.  

Le bouche-à-oreille est très fort et à très bien fonctionné pour la plateforme HomeExchange, mais l’entreprise a pour ambition de rendre l’échange de maison, une interaction naturelle, notamment grâce aux relations qui se créent sur la plateforme. En effet, les relations créées sur la plateforme permettent une certaine fidélité, et ainsi, de fidéliser les clients. 

Cependant, HomeExchange souhaite rester dans l’échange de logements et ne souhaite pas s’étendre aux d’échanges de bureaux, du fait des biens et matériels personnels, mais également pour sécuriser les données des entreprises. 

Certains utilisateurs de la plateforme HomeExchange se sont inscrits il y a plusieurs  années et ne payent un abonnement que quelques années plus tard. Charles-Edouard explique la situation par le fait que certains utilisateurs n’osent pas faire le premier pas : c’est-à-dire remplir leur photo sur le site, remplir les caractéristiques de leurs maisons, envoyer des photos, etc… 

Aussi, Charles-Edouard souligne que les utilisateurs HomeExchange bénéficient d’une assurance à hauteur de 1 million de pounds en cas de dommages dans le logement prêté.

Les transactions

La monnaie utilisée sur HomeExchange est le “Guest point”, qu’il n’est pas possible d’acheter. Pour accumuler des “Guest points”, l’utilisateur doit  donner certaines informations sur le site, tel que, la taille de son logement (appartement/maison), proposer quelques photos, etc. En effet, il faut une certaine fluidité dans la monnaie et s’assurer qu’il n’y ait pas de triche entre utilisateurs. 

HomeExchange collabore avec le service de paiement Stripe. En effet, Charles-Edouard explique son choix par le fait qu’il propose plus de sécurité, notamment pour les paiements à l’international puisque HomeExchange possède plusieurs utilisateurs à l’étranger. Stripe permet à HomeExchange de notamment faciliter le renouvellement des abonnements. 

HomeExchange utilise également Braintree, un autre service de paiement adossée à Paypal très utile pour les paiements internationaux. HomeExchange souhaite faciliter le paiement pour ses clients du monde entier. 

Cependant, HomeExchange fait face à des frais de conversions, car les services de paiements ne gardent pas forcément la devise initiale. 

Les enjeux d’HomeExchange pour l’année prochaine 

  • Retrouver la croissance initiale d’HomeExchange avant la crise du Covid-19. 
  • Développer un service avec des maisons de prestige, un besoin souvent évoqué par leurs clients
  • Trouver un système pour répondre aux besoins des jeunes adultes, qui n’ont pas encore de logements à échanger, ainsi que pour banaliser l’hospitalité gratuite.
X