Les grands enjeux pour un interfaçage réussi

Conseils d’experts
Marjory
Partager sur:
interfaçage SI

Interfacer vos applis, logiciels et autres solutions informatiques, est devenu l’un des enjeux majeurs des systèmes d’information actuels. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui, il est possible, – pour ne pas dire, il faut -, choisir dans chaque domaine le meilleur de ce qui existe. À ce titre, vous disposez d’un nombre incalculable de possibilités. Pour réaliser cette architecture complexe, vous devrez utiliser une solution complète d’intégration, qui gère parfaitement les interfaçages. À ce titre, Marjory est une plateforme middleware d’intégration justement conçue pour cela.    

 

Interfaçage de solutions informatiques : définition et rappels utiles

Si la définition de l’interfaçage est simple à comprendre, les mécanismes sous-jacents peuvent, eux, se révéler extrêmement complexes.

L’interfaçage consiste en effet à connecter deux ou plusieurs systèmes informatiques pour permettre la communication, l’échange des données entre ces systèmes de manière transparente.

Vous avez différentes manières d’interfacer vos solutions informatiques : utilisation de connecteurs, d‘API (Application Programming Interface), de services web, de messages asynchrones, etc. Les connecteurs sont des modules logiciels qui permettent la communication entre différents systèmes. Une API est un ensemble de règles, de protocoles et de définitions qui permettent à des applications de communiquer entre elles. Elle permet donc à une application de partager des données ou des fonctionnalités avec d’autres applications, sans que les développeurs aient besoin de connaître en détail la façon dont ces données ou ces fonctionnalités sont implémentées

Les services web sont des applications qui fournissent des services en ligne à d’autres applications en utilisant des protocoles de communication standardisés. Les messages asynchrones sont envoyés et reçus de manière asynchrone, en fonction d’un appel effectué à heure fixe ou en fonction d’un événement programmé.

 

Les enjeux de l’interfaçage

Votre ensemble d’applications ne doit évidemment pas rogner sur l’efficacité. Il doit fonctionner de manière transparente, garantir la sécurité et la confidentialité des données, la facilité de maintenance et bien sûr, la scalabilité. Pensez aux 5 grands enjeux suivants à chaque fois que vous devez mener un projet d’interfaçage.

 

1. Intégration de solutions hétérogènes

L’un des principaux enjeux de l’interfaçage est l’intégration de solutions hétérogènes, c’est-à-dire de solutions provenant de différents fournisseurs et offrant des fonctionnalités distinctes. Les entreprises doivent veiller à ce que ces solutions puissent fonctionner ensemble de manière transparente, afin de maximiser leur efficacité. Cet enjeu suppose en creux de s’intéresser aux applications à interfacer, mais aussi d’arbitrer sur celles qui ne doivent pas l’être. Pour répondre à cela, les API sont la solution pour réaliser ces opérations de manière souple. C’est pour cela que toute nouvelle solution sur le marché adopte une stratégie d’API exposables.

 

2. Gestion des données

La question des données est bien sûr centrale. Entre le point de départ et le point d’arrivée d’une donnée qui transite par des applications variées, il y a l’interfaçage. Et il pose un certain nombre de questions, telles que :

  • Le volume de données,
  • La fréquence de communication
  • Les technologies de départ et d’arrivée
  • La nature synchrone, ou non, du traitement des données

Transmettre des données, souvent spécifiques, peut ainsi entraîner des problèmes de compatibilité entre les différents systèmes.

Pour que la gestion des données se passe de manière fluide, le monitoring est une fonction clé. Il permet de repérer et réparer les problèmes pour, par exemple, relancer une séquence d’intégration.

 

3. Évolutivité

Les entreprises doivent être en mesure d’ajouter de nouvelles solutions à leur infrastructure informatique existante à mesure que leurs besoins évoluent. Dans le même temps, il faut veiller à ce que ces nouvelles solutions soient intégrées de manière optimale avec l’existant.

Votre système d’information conservera toutes ses capacités d’évolutivité si, à chaque ajout d’une nouvelle brique, les contraintes techniques et métier sont prises en compte.

Posez-vous alors ces questions :

Technique : est-ce que vos technologies ont changé ?

Métier : est-ce que vos process ont évolué ?

En fonction de cet audit préalable, vous pouvez ajouter librement autant de briques à votre système d’information que nécessaire. Vous devez aussi pouvoir en retirer. Tout cela sans jamais perturber votre système d’information, ni compromettre son intégrité.

 

4. Maintenance et support

Lorsque plusieurs solutions informatiques sont interfacées entre elles, il peut être difficile de déterminer la source des problèmes qui surviennent.

Évidemment, vous devez d’abord vous assurer de disposer de ressources humaines compétentes pour assurer la maintenance et le support de l’ensemble de votre infrastructure informatique.

Pour améliorer votre proactivité, vous pouvez également mettre en place un système de maintenance préventive, plutôt que corrective. En clair, vos choix initiaux, notamment concernant votre plateforme d’intégration, impacteront pour le meilleur et pour le pire votre politique de maintenance.

 

5. Coûts

L’interfaçage de solutions informatiques peut entraîner des coûts élevés en termes de développement, d’intégration, de maintenance et de support. Vous devez être conscient de ces coûts et veiller à ce que l’ensemble de votre infrastructure informatique reste rentable.

Le choix d’une solution d’interfaçage performante avec un coût résonné est alors central dans une décision. Notamment si votre stratégie d’achat est d’abord pilotée par le coût.

 

Le middleware Marjory fait bien plus que vous simplifier la vie

Vous pouvez potentiellement avoir des dizaines de solutions à interfacer, et pas seulement des applications de type SaaS. Si vous avez développé en interne un outil performant pour gérer vos clients, ou si vous disposez d’un ERP qui vous satisfait pleinement, vous pourrez facilement l’interfacer avec le reste de votre SI grâce à Marjory.

 

La force d’une solution low code

Le middleware Marjory propose une approche intuitive exploitant des modules plutôt que du code. Grâce à son approche low code, les développeurs gagneront un temps inestimable dans leur travail d’intégration. Ils pourront utiliser l’éditeur de process et ses fonctionnalités drag-and-drop ainsi que les briques de code pré-rédigées.

 

Une marketplace d’applications sur étagère

L’autre grand atout de Marjory : sa marketplace d’applications. Vous disposez de plusieurs dizaines d’applications pré-intégrées, que vous pourrez installer et configurer très rapidement. Parmi elles, vous trouvez des outils aussi divers que Asana, Trello, la suite bureautique Google, Stripe, WordPress, Calendly, Datadog, Notion, Slack, Intercom…

Vous pouvez alors créer vos propres workflows automatisés, combinant ces applications entre elles ou avec les vôtres.

 

Une solution de monitoring performante

L’un des plus gros avantages de Marjory, au-delà de sa facilité d’intégration, est sa feature de monitoring plateforme. Véritable centralisation de tous les logs, elle vous permet de retrouver, tracer et corriger, le cas échéant, l’ensemble des échanges de données réalisées entre vos différentes applications.

Vous cherchez une solution simple et efficace pour réussir à interfacer tous vos logiciels ? Demandez une démo de Marjory !

Contactez-nous !

Contactez-nous si vous avez des questions sur notre produit, notre domaine d’expertise ou sur votre projet, en particulier si vous souhaitez bénéficier de l’avis d’un expert.

Vous pourriez aussi aimer

Contact

Renseignez vos coordonnées et nous vous contacterons rapidement.